Allez au contenu Allez à la navigation Allez rechercher

Note express   |

Le mot "grandiose" commence par "grandit" et termine par "ose" - Happy Feet

Week-end avec un bébé

mardi 27 janvier 2009 par Malira

Non, non, on en a pas loué un, on ne nous en a pas prêté un non plus!
Nous avons juste reçu un couple d’amis ce week-end, qui ont une petite fille de 4 mois et dont ChRiiS est le parrain.

Je dois bien avouer que nous avions quelques peurs avant leur arrivée, ne sachant pas vraiment comment ça se passerait dans notre appartement avec nous, le bébé, nos chats, leur chien car tout ça était une grande première pour nous!

Cependant, tout s’est très bien passé, la petite était adorable, très peu de pleurs, des sourires et des essais de discutions avec nous.

Bon et puis, il faut bien se l’avouer, c’était aussi un week-end test pour savoir si ça nous ferait craquer au point qu’on laisse tomber la contraception dans la foulée pour en avoir un aussi à notre tour! Nous avions déjà discuté de ça et financièrement nous serions tout à fait capable d’en assumer un dans de bonnes conditions, même si les horaires de nos travails respectifs ne sont pas faciles pour ce qui est de la garde de l’enfant…

Et bien non…
Oui c’est mignon, oui j’en veux et même 2 ou pourquoi pas 3?? Mais pas tout de suite…
C’est vraiment un emploi à pleins temps, un bébé dépend à 100% de ses parents et ne laisse plus de place à l’égoïsme que j’ai encore beaucoup trop.
Je suis égoïste dans le sens où à partir du moment où tu as un enfant, tu ne vis plus que pour lui. Tu fais en sorte de bien gagner ta vie pour lui, tu fais en sorte de rester en vie pour lui, tu fais en sorte d’être là le plus souvent possible, bref, tu vis pour tes enfants et je pense honnêtement que je serais de ceux-là.

Oui je suis égoïste, mais d’un autre côté non.
Mes parents ont pu m’offrir des vacances, des voyages, des loisirs (le cheval ça coûte cher), une maison avec un jardin, le permis à 18 ans, un scooter plus jeune, des études, bref, j’ai vraiment pas été malheureuse! Et du coup je me sens redevable et je veux pouvoir offrir la même chose à mes enfants.
Donc pour ça, il faudrait déjà que je sois bien dans mon boulot (d’ailleurs j’espère pouvoir vous annoncer une bonne nouvelle dans peu de temps!), qu’on puisse acheter au moins un appartement ou bien une maison.

Enfin bref, je suis d’accord qu’on a pas forcement besoin de tout ça pour élever très bien un enfant et dans de bonnes conditions, mais moi j’ai l’impression de le devoir.

Elle est belle, hein?? [:C]

Je n’aime pas mentir

vendredi 21 novembre 2008 par Malira

Non… Je n’aime pas mentir.
Du moins, pas aux personnes que je fréquente parce que mentir à une personne que je ne reverrais jamais de ma vie ne me généra aucunement.

Je n’aime pas parce que, tout d’abord, je ne sais pas mentir, j’ai un léger sourire aux lèvres (en fonction du mensonge) ou bien le regard fuyant face à la personne à qui je dois mentir. Donc je suis grillée!

Mais c’est surtout par peur d’oublier mes mensonges. Rien de pire…
Les gens qui mentent (les sérials menteurs) se font repérer à cause de ça, parce qu’ils oublient. Sauf que la personne à qui ils ont inventé la plus inimaginable des histoires va s’en souvenir! Et généralement on se sent très con quand on nous questionne sur un truc qui est censé nous être arrivé,et qu’on ne se rappelle pas une seule seconde avoir déjà parlé de ça et répondre un truc du style:
« heu… je ne vois pas de quoi tu parles… ». Et voila, l’autre le saura tout de suite….

Et moi, avec ma petite cervelle, qui suis déja obligée de noter tout ce que je dois faire, sinon j’oublie. Donc je me vois mal noter tous mes mensonges et ressortir mon carnet à chaque fois qu’on me questionne sur un truc dont je n’arrive pas à me souvenir…
Le pire, c’est que du coup, même les petits mensonges je les évite. Je me dis « on ne sait jamais ça pourrait revenir sur le tapis un jour! » alors que ça ne sera probablement jamais le cas.

De tout ce que je viens d’écrire, je pense que nous pouvons tous en déduire que je suis une personne de confiance! :)
Non, je ne me vante pas, ça pourrait être pratique de mentir de temps en temps, il y a des gens que ça ne gêne aucunement, moi si.

Gros coup de vieux…

samedi 8 novembre 2008 par Malira

Sujet 1:
Je ne comprenais pas trop, quand j’étais « plus jeune » pourquoi les femmes d’une trentaine d’année hurlaient au scandale quand les personnes plus jeunes qu’elles les vouvoyaient.
Aujourd’hui je comprends…

J’ai 22 ans (je suis encore jeune bordel!), je suis la plus jeune de ma boite, on ne m’a jamais dit que je faisait plus vieille que mon âge et pourtant…

Dans le centre équestre où je monte actuellement, la plupart des adhérents sont plus jeunes que moi et quasiment tous me vouvoient! Alors, de la part d’un petit de 10/12 ans, je peux comprendre, mais quand ils en ont 16/19 je comprends un peu moins! C’était il n’y a pas si longtemps que ça mes 19 ans!! Et moi je ne vouvoyais pas les nanas (ou mecs d’ailleurs) de 22 ans que je rencontrais!

Alors j’essaye de leur dire « mais tu peux me tutoyer! », et presque à chaque fois j’ai la même réponse « oui, mais j’ai du mal à tutoyer les gens que je ne connais pas très bien… », exactement la réponse que je donnais quand je ne savais pas trop si je devais mieux employer le tutoiement ou le vouvoiement avec une personne plus âgée!
C’est vrai que je ne sors pas beaucoup, je fais rarement la fête, mais quand même!

Bref, je suis un peu remonter, et j’ai presque envie d’aller au club avec une pancarte: « J’ai 22 ans, arrêtez de me vouvoyer!! » mais on risque de me prendre pour une folle.

Sujet 2:
Bon, sinon pour rester sur le cheval, du 6 au 14 décembre se tiendra le Salon du cheval, du poney et de l’âne porte de Versailles à Paris.
Moi je suis contente car grâce à mon boulot j’aurais probablement des places gratuites et je pourrais donc me permettre d’y aller au moins 2 fois, d’autant plus que j’ai pas mal de jours de repos durant cette semaine. Ça fait 5 ans que je n’y ai pas mis les pieds donc je suis heureuse comme tout et je compte en profiter pour me racheter du matos sur place!

Cliquez sur l’image pour aller sur le site ;)

Sujet 3:
Mon disque dur est en train de lâcher… Je suis donc actuellement sur le PC de ChRiiS pour éviter de l’achever et donc avoir une chance de récupérer mes données dessus…. Étant donné que les photos et vidéos de mes vacances sont dessus, je dois arrêter pendant un petit moment de faire mes récits de Ténérife. C’est dommage car l’étape d’après c’était les dauphins, donc vous devrez attendre un peu pour voir nos magnifiques photos de dauphins!

Sur ce, je vais me creuser la cervelle pour trouver des sujets de nouveaux posts :p

A bientôt! :)

Quand j’étais petite…

jeudi 23 octobre 2008 par Malira

J’aimais écrire des lettres.

J’en écrivais principalement à ma cousine préférée qui vivait à 200km de chez moi et que je ne pouvais voir que pendant les vacances. A des amies de classe ou d’équitation ayant déménagées. A des copines rencontrées lors de vacances.
Mise à part ma cousine (bien évidemment) je n’ai jamais revue les autres personnes à qui j’écrivais et nos correspondances se sont arrêtées au fil du temps que nous grandissions et que nous passions à autre chose. Cela dit, j’avais ma meilleure amie de maternelle qui a déménagé dans le sud quand nous rentrions au CE1 (autant dire que ça remonte!) avec qui j’ai échangé des lettres au moins jusque l’entrée au lycée. Ma plus grosse correspondance, à vie je pense.

Quand j’écrivais ces lettres c’était tout un cérémonial, je changeais régulièrement de couleur de stylo pour que ce soit plus sympa, j’avais plusieurs papiers à lettre différents pour changer en fonction de mon humeur, j’avais même un cachet de cire pour « sceller » mes enveloppe. Là aussi j’avais différentes teintures de cire pour changer. Tout ça doit d’ailleurs encore se trouver quelque part chez mes parents. Et puis des petits stickers ou tampons pour égailler le tout. Avec le recul je me dis que ça fait quand même beaucoup et que mes lettre devaient être chargées!
C’était sympa de correspondre avec quelqu’un qui était loin, à cette (courte) période de ma vie où Internet et les téléphones portables n’existaient pas encore. J’ai d’ailleurs conservé soigneusement toutes les lettres que j’ai reçu, dans un classeur, bien rangées dans des pochettes plastifiées, qui doit aussi se trouver chez mes parents (oui, j’ai du mal à jeter des choses qui se transforme en souvenirs…).

Je ne regrette pas ce changement car honnêtement aujourd’hui je ne me vois pas reprendre ma plume pour écrire de longues lettre où je raconte ma vie à des amies, même si elles habitent loin.
En revanche, j’aimerais que mes enfants (j’espère en avoir un jour) aient aussi cette possibilité et cet envie d’écriture étant jeune. Je ne sais pas si ça m’a réellement apporté quelque chose, mais je pense que d’un certain côté ça a du me rapprocher de la filière L dont je ne voulais même pas entendre parler car pour moi c’était pour les « branleurs » et qui m’a finalement beaucoup plu grâce à ce côté de réflexion et d’écriture sans jamais avoir besoin d’apprendre par coeur.

C’était une partie de ma jeunesse, une partie même un peu cachée car au collège on passait un peu pour un ringard si on avouait qu’on écrivait des lettres, donc je gardais ça pour moi.

Je ne sais pas trop comment terminer ce post car il n’a aucun but, juste vous faire partager une période de ma vie qui m’a plu.

A bientôt :)

Fais un vœux…

mardi 7 octobre 2008 par Malira

J’aime cette adage du « fais un vœux » pour un peu n’importe quelle raison: après avoir soufflé les bougies de son gâteau d’anniversaire, après avoir vu une étoiles filante ou en voyant 11:11 sur le réveil.
Personne n’y croit vraiment, mais il faut bien avouer que tout le monde le fait quand même « au cas où… ». Ben oui, « au cas où » grâce à 11h11 je gagne à Euromillion je serais bien contente d’avoir fais un vœux à ce moment là!

C’est comme ces petits gestes qui sont reproduits par pas mal de monde alors que ça n’a aucune répercussion possible: toucher du bois pour pas qu’il nous arrive une tuile, croiser les doigts quand on veut qu’une chose se produise, éviter de passer sous une échelle encore une fois « au cas où… ». Sans compter sur ceux qu’on ne connaît même pas.
Certain sont plus superstitieux que d’autre, mais globalement ces petits « trucs » on a tous tendance à les faire… Moi-même je suis la première à penser que c’est des foutaises et qu’il n’a jamais été prouvé que ça servait à quoi que ce soit, je me demande d’ailleurs d’où ça sort ça! Mais je suis quand même la première à croiser les doigts devant Euromillion (sacré lui…).

Pour revenir sur les vœux, non seulement tu dois en faire régulièrement en fonction de ce qu’il t’arrive de faire ou de voir dans ta vie, mais en plus de ça, il ne faut surtout pas dire quel est ton vœux! Non, sinon il ne se réalisera pas! Ben voyons…
Moi ce qui m’énerve le plus avec cette histoire, c’est que ChRiiS fait toujours le même vœux. Le soucis c’est qu’il le faisait déjà avant de me connaitre (donc au moins je suis sûre que ça ne me concerne pas) et que c’est toujours le même… Et comme « il ne faut pas le dire sinon il ne se réalisera pas », et bien il ne me dit pas. Et ça me frustre…
On se dit tout et son vœux fétiche je ne le connais pas :(

Donc j’espère qu’il se réalisera un jour comme ça je saurais enfin ce que c’est, sinon je lui ai demandé de me le mettre dans son testament et dans le cas inverse, de me le dire sur mon lit de mort.
Je raconte des trucs trop joyeux!

Et vous, c’est quoi votre vœux fétiche? Si on l’écrit la malédiction est levée, non? :p

A bientôt! :)

Comment font-elles??

mercredi 1 octobre 2008 par Malira

Je suis (du verbe suivre…) quotidiennement pas mal de blogs et notamment des « blogs de fille », où ça parle de mode, beauté, d’homme et globalement de problématiques de filles!
Ce qui m’étonne dans tout ce panel, c’est que la plupart de ces blogueuses ont un job, un homme, certaines des enfants et une vie en dehors du net. Mais ça ne les empêche pas de poster tous les matins entre 8h30 et 9h.

Et généralement ce ne sont pas de petits posts, mais des textes relativement longs à écrire (à lire aussi du coup :p) et avec une réflexion derrière!

Moi je n’y arrive pas… Bon d’accord, je me lève vers 9h généralement ou alors à cette heure là je suis déjà au boulot depuis quelques heures, mais le matin c’est assez serré et j’ai peu de temps à passer devant mon PC, ou bien c’est le temps exacte qu’il me faut pour lire tous leurs posts et je n’ai pas le temps d’en faire à mon tour… Et le soir, je pars au mieux du boulot à 19h, je ne rentre jamais avant 20h, sans compter sur les soirées qui se prolongent jusqu’à 23h…

J’ai l’impression de ne pas avoir assez de temps pour moi et pourtant je n’ai pas d’enfant. J’ai bien un boulot, un homme, 2 chats et l’équitation 2h par semaine et avec tout ça je n’ai pas assez de temps pour poster une fois par jour.
Alors, j’avoue, je triche… Je profite généralement de mon week-end pour faire pas mal de posts que je valide chaque jour. Mais prenons l’exemple de ce week-end:
L’après-midi et la soirée du samedi à se promener sur Paris
La journée de dimanche passée principalement dans la voiture pour aller dans notre ancienne ville du nord voir la filleule de ChRiiS née lundi dernier
Et lundi (et oui j’avais 3 jours) matinée ménage et après-midi au cheval

Avec tout ça, je n’ai presque pas touché mon PC.
Sans compter sur hier où Free a décidé de nous lâcher. Heureusement ça n’a durer qu’une journée…

Alors, je me dis que peut-être, beaucoup de girls blogueuses ont un accès au net assez libre à leur boulot et peuvent commencer leurs posts là-bas. Pour moi ce n’est pas le cas, pour aller sur le net au boulot je ne peux compter que sur mon téléphone portable et (je ne sais pas pourquoi), il ne veut pas se connecter sur WordPress plus de quelques seconde et il me ferme la page! Donc je ne peux même pas commencer à écrire mes textes.

Le pire dans tout ça c’est que j’ai pas mal d’inspiration en ce moment… J’ai noté pleins de thèmes que j’aimerais approfondir, mais en plus du temps d’écriture il va me falloir du temps aussi pour faire mes recherches. J’espère que je vous donne envie de savoir de quoi ça va bien pouvoir parler :p

Enfin bon, il est l’heure pour moi d’aller au boulot maintenant, en rentrant ce soir je dois aller faire des courses, faire à manger, me démaquiller etc… Et en gros, je ne pourrais pas poser mes fesses avant 21h30…

J’espère tout de même réussir à trouver le temps de terminer un post commencé il y a 2 jours pour vous le proposer demain!

A bientôt :)

Les rituels avant de dormir

samedi 20 septembre 2008 par Malira

Qu’on soit en couple ou célibataire, je suis sûre que tout le monde a des petits rituels avant de s’endormir… Être tourné de tel côté, s’attacher les cheveux (que je déconseille vivement d’ailleurs) ou n’importe quoi d’autre.
Pour ChRiiS et moi, ce processus est assez compliqué et prend du temps…

Une fois couchés (par habitude ChRiiS dort à droite et moi à gauche), je me mets sur le côté, tournant le dos à ChRiiS et lui vient se mettre derrière moi pour un premier câlin. Des fois on discute, des fois non… Une fois que j’ai eu mon petit câlin, je me retourne et je me retrouve donc face à lui. Là on se colle l’un à l’autre et on continu à se faire des petits câlins, des bisous etc…
Puis (et oui c’est pas fini), c’est lui qui se retourne et moi qui suis alors derrière lui pour lui faire à mon tour des petites caresses. Après quoi, vient ma phase de « pré-endormissement » en restant derrière lui je me vide la tête et je commence à m’endormir. Le soucis c’est que dans cette position j’ai mon bras droit coincé sous son oreiller et sous sa tête, donc au bout d’un moment mon sang ne circule plus. Quand c’est le cas, ou quand je sens que je suis prête à m’endormir je me retourne et on se retrouve alors dos à dos (toujours collés si possible) et là on s’endort enfin.
Ça peut paraître long et répétitif mais c’est très agréable et ça permet de se détendre complètement avant de dormir et donc de s’endormir agréablement.

Voila une petite vidéo d’un autre style de câlin assez marrant à voir ;)

A bientôt :)

Journée Pyjama

dimanche 14 septembre 2008 par Malira

Aujourd’hui c’était une journée pyjama!
Ça consiste en quoi? Et bien c’est simple, à rester en pyjama toute la journée!

Bon, déjà il faut savoir que mon pyjama préféré n’est pas réellement un pyjama, mais c’est un bas de jogging mauve, complètement déchiré à l’arrière de la jambe droite (mauvaise rencontre avec un clou mais la doublure est intacte, ouf!) et complètement détendu. Ajoutez à ça une chemise de nuit qui passe par dessus et un pull au dessus du tout et je suis dans une tenue hyper agréable pour passer mes soirées!

M’étant levée à 12h, j’avais pas envie de sortir…
Donc j’ai déjà passé un bon moment devant le PC avant de me décider à prendre mon petit dèj’ Une fois que j’avais plus faim, hop! retour devant le PC! :p
Ensuite (vers 17h) j’ai quand même fait un peu de rangement, la vaisselle, des petits trucs comme ça et puis du repassage et c’était l’heure de faire à manger!
Une journée pas vraiment passionnante, mais qui a au moins le mérite d’être agréable et sans prise de tête.
Et l’activité en fin de journée c’est vraiment histoire de ne pas culpabiliser et aussi histoire d’en avoir un peu moins à faire demain après-midi.

Donc maintenant je vais aller me laver car demain matin à 5h j’aurais pas vraiment le temps et puis je me remettrais en pyjama pour passer une bonne nuit! :)

A bientôt! :)

Câlin hot

dimanche 7 septembre 2008 par Malira

Et non, il n’y aura rien de sexuel dans ce post, en revanche ça sera très sensuel…
Tout d’abord je tiens à faire remarquer que j’inaugure ici une nouvelle rubrique que j’ai appelé « Pensées / Reflexions« , j’y mettrais donc les choses que aux quelles j’ai réfléchis (oui oui ça m’arrive…) ou des choses qui me sont arrivées, comme c’est le cas ici!

Donc pour ce post, je veux que vous vous imaginiez (je vous aurais bien demandé de fermer les yeux et de vous le représenter mais ça risque d’être compliqué):
Il est tard, demain vous devez vous levez pour aller bosser. Vous êtes couché près de votre homme (ou votre femme en fonction), il/elle dort et malgré que vous soyez couchés depuis un petit moment, vous n’arrivez pas à vous réchauffer complètement.
Puis, vient quelque chose de terrible: l’envie de pipi tardif.
Soit on lutte pour continuer à dormir et on risque de se réveiller au beau milieux de la nuit, ou pire encore, quelques minutes avant que le réveil ne sonne, soit on est obligé de se lever.

Le soucis c’est qu’en ayant déjà froid dans le lit, ça sera pire dehors… Alors on se lève, on attrape un peignoir et on va faire notre petite affaire. Malgré le peignoir (qui bien évidemment ne recouvre pas l’ensemble du corps), on se refroidi et quand on doit retirer le peignoir pour retourner se coucher on est complètement gelé.

Et c’est là qu’une magnifique sensation se faire sentir. On entre les pieds dans le lit, notre place est encore un peu chaude. On s’installe complètement, on se recouvre de la couette et on se colle tout notre corps à notre moitier restée au chaud, on le sert dans nos bras et il est complètement bouillant! Lui qui dort et qui crève de chaud apprécie d’avoir la clim’ quelques minutes et nous enlace par « réflexe », appréciant notre froideur temporaire.

Et hop, en quelques minutes tout notre corps se réchauffe, on est bien, on tient dans nos bras l’être aimé, on sait qu’on pourra dormir tranquille jusqu’à ce que ce satané réveil sonne et on s’endort paisiblement…

Moi qui aime le chaud, qui déteste avoir froid et qui suis frileuse comme pas possible, cette sensation est tout simplement magique!

Allez, demain matin vous aurez le droit à une petite surprise (réservée aux filles!) ;)

A bientôt! :)

Articles suivants »