Week-end à Compiègne

Voici un petit moment que je n’avais pas posté ici ! Hé oui, l’hiver est bien calme !
Mais Spirit a eu le droit le week-end dernier à un petit séjour à la campagne, à proximité de Compiègne. J’y ais rejoint ma cousine (qui ne monte pas à cheval) et une amie (propriétaire depuis la fin de l’année) dans ses écuries.
Pour le transport, le papa d’Olivia a accepté trèèèèèèèès gentillement de me prêter son van et sa voiture afin de pouvoir tracter en toute sécurité. Encore merci à lui !!

photo

Départ le samedi 20 vers 12h. Spirit monte dans le van sans soucis. Première fois qu’il monte dans un van depuis que nous nous connaissons, j’appréhendais un petit peu ce moment, mais ce cheval est une perle. Il s’est arrêté devant, m’a regardé pas très sûr de ce qu’il devait faire et puis avec un petit encouragement de la voix, hop en 30 secondes il était dedans. C’est une fois à l’intérieur que l’affaire se corse. Il n’est pas très content d’être tout seul…
Je lui parle de l’extérieur, essaye de lui faire comprendre que je suis dans la voiture juste devant, mais le trajet sera quand même mouvementé. Il s’agite beaucoup, et je l’entends hennir dès que je ralentis. Mais en une heure nous voila arrivés !
Nous arrivons dans l’écurie Pré de chez nous qui se situe à Houdancourt.

Il rejoint rapidement son « box d’hôtel » et les granulés que je lui donne + le foin dans le box l’aident à se détendre.

photo

Pendant qu’il mange, nous allons manger également et revenons un petit peu plus tard pour une première sortie.
Spirit et Rio, le cheval de ma copine, s’entendent très rapidement très bien !

photo

On aurait aimé aller en extérieur, mais pour ce premier jour on pense qu’il est plus raisonnable de rester en carrière. Il ne fait pas beau, un peu de pluie, beaucoup de vent et la carrière a comme point de vue une étendue immense de champs, et une autre carrière à côté où d’autres propriétaires mettent leurs chevaux en liberté. Ce qui monte rapidement à la tête de Spirit qui fait bien le couillon pendant un petit moment. J’ai même droit à son tout premier cabré avec moi dessus ! Bon, il n’était pas droit debout, mais il a bien décollé ses deux antérieurs du sol !
J’essaye de le détendre, de ne pas trop me fâcher car je comprends son stress et malgré qu’il soit très agité, j’arrive quand même à le travailler et à obtenir quelques changements de pieds. On ne fait pas un gros travail ce jour là, mais je termine avec un cheval détendu donc je suis contente :)

photo

Le lendemain, temps toujours aussi pourri ! On se dit qu’il vaut mieux oublier définitivement notre balade et on s’organise une petite séance d’obstacle sur une ligne dans la carrière.
Lorsque je me mets à cheval Spirit est cool, mais une fois qu’on attaque le travail à l’obstacle, il chauffe un peu. J’essaye de rester cool, de ne pas trop me fâcher et j’avoue de que je laisse répondre par des coups de cul à ma jambe. On est en week-end, le but c’est de profiter et pas de s’embrouiller. Donc j’en rigole et essaye tant bien que mal de garder mon cheval avec moi. Il saute bien même si un peu dans la précipitation à mon goût et on s’arrête sur une petite hauteur. C’est con, mais sans mon coach, je me sens un peu perdue et j’ai peur de faire des bêtises…

Puis retour au box le temps de boire, faire pipi et que je range les affaires, puis je remonte Spirit dans le van, toujours sans aucun problème. Je pense qu’il était content de rentrer car le seul hennissement que j’ai entendu de sa part a été à notre arrivée dans le chemin des écuries et je ne l’ai pas senti gigoter durant le trajet.
Donc je suis assez contente de cette nouvelle expérience de transport !! C’est stressant, j’ai croisé un panneau sur l’autoroute disant « Au volant, je suis concentré à 100% » et j’ai bien ris car ma concentration était au moins à 300% !! C’est quand même pas rien de transporter son cheval… Seule en plus !

Par contre, le lundi, lorsque j’ai remonté Spirit, j’ai voulu aller en balade. A défaut d’avoir pu en faire une à Compiègne… Je n’avais pas fait 50 mètres que Spirit était limite en coups de dos, je le sentais très tendu, donc j’ai préféré faire demi-tour. Une fois dans la carrière, monsieur se dit que son petit cirque du week-end avait bien fonctionné, donc pas de raison de ne pas continuer ! Et vas-y que je balance les postérieurs quand tu mets ta jambe, que je secoue la tête dans tous les sens, que je me tords et que globalement je te fais comprendre que j’ai bien envie de faire ce que je veux. Donc là j’ai du me fâcher. Ça a pris 2 jours, mais ça y est, Spirit est redevenu lui-même :)

Bref, un petit week-end très sympathique, même si la météo n’était pas avec nous. On se refera probablement ça un jour :)

photo

Liverdy du 14/11/15

Ce samedi 14 novembre, Spirit, Justine et moi même nous nous réveillons de bonne heure pour ce qui sera très probablement notre dernier concours de 2015. Liverdy ! Voila un concours qui ne m’aura pas porté chance jusque là… Les deux dernières fois où j’y suis allée, je n’ai pas terminé mon tour. Donc j’appréhende un peu, sans compter que les évènements survenus à Paris la veille n’ont pas aidé à avoir un bon sommeil…

Bref, 7h les chevaux montent dans le camion, ils ne sont que deux donc ce sera un petit camion. Spirit monte en deuxième, aucun problème comme d’habitude :)
Arrivés sur place nous les abandonnons le temps d’aller faire la reco puisque le parcours sera le même pour toutes les épreuves. Le temps d’avaler un café pour ceux qui en boivent, de refaire la reconnaissance une deuxième fois et lorsque nous retournons au camion les deux sont en train de nous jouer une jolie symphonie à l’aide de leurs antérieurs.
Les épreuves ont peu de partants, une quinzaine pour chaque. Donc le temps de préparer les deux chevaux, nous sommes déjà en retard pour la deuxième épreuve, celle de Justine et d’Olivia.

Justine est donc la première à se mettre à cheval, pour la prépa 85. La détente est rapide, mais chouchou s’en sort super bien sur le tour. Un peu vite dira JM, mais sans faute pour ma super nounou !! Le tout premier avec Spirit, elle est très contente et moi aussi :)
Malheureusement, Olivia ayant chuté de son cheval lors de son parcours juste avant Justine, j’ai du m’occuper du cheval qui gambadait joyeusement dans la carrière et je n’ai pas pu filmer le tour de Justine :( Mais c’était très propre !

Spirit restera sellé et marchera dans la carrière le temps que j’aille me changer. Nous avons une épreuve entre celle de Justine et la mienne, mais là aussi 15 partants donc pas le temps de retourner au camion.
Pour l’anecdote, la selle Butet que j’ai acheté en juin a du repartir à l’atelier suite à petit soucis de raccordement entre l’arçon et les matelassures. Donc il a fallut ressortir la Terrys et ouille ouille ouille !!! Je me demande maintenant comment j’ai fait pour rester là-dessus des années… Vivement que la Butet revienne !! :p
Ma détente se passe bien. Spirit essaye de me faire comprendre que rentrer lui plairait beaucoup, il traine un peu la patte mais j’arrive à l’encourager et à lui redonner de la motivation. J’ai un peu plus de temps pour le remettre en route sur le plat et à l’obstacle nous n’en faisons pas des tonnes car ça ne sert à rien.
Notre tour se passe globalement très bien. Spirit est gentil car je ne suis pas vraiment à ma place, on manque un peu de train et comme dira JM « c’est pas mal, mais tu peux mieux faire ! ». J’approuve, surtout en voyant la vidéo. La barre que nous faisons sur le 4 est de ma faute, je l’ai laissé s’ouvrir donc on s’encastre un peu dedans. Le reste il fait de gros efforts pour ne pas toucher.

12255501_1717438581826195_1056999550_o

12248435_1717438485159538_816919649_o

Pour notre toute première 105 je suis très contente !! Pas de refus, pas de frayeur et j’ai terminé mon tour ! La malédiction de Liverdy est vaincue :)

Chouchou a été courageux, il a eu droit à un déjeuner au paddock en compagnie de son compagnon de concours du jour, puis d’un gros pansage à 4 mains et pleins de câlins !!

Résumé Le Touquet 2015

photo

Nous voici de retour du Touquet (depuis déjà 2 semaines, ok je suis à la bourre…).
Nous avons eu de la chance, nous avons eu très beau temps les premiers jours, presque trop chaud pour faire de la compétition ! Ensuite les températures sont un peu descendues et nous avons eu de la pluie 3 jours mais pas toute la journée. Exceptionnel pour un séjour au Touquet !
Nos boxes étaient situés au même endroit que l’année dernière, en face de l’hippodrome et à l’écart du parking où se trouvent le plus grand nombre de boxes. On était au calme, nous avons pu installer deux barnums pour nos déjeuner le midi et les chevaux étaient très bien installés, nous avions même le luxe d’avoir un box vide en guise de sellerie pour ranger nos affaires.

photo
photo
photo

Spirit a vite reconnu les lieux, et notre premier travail le jour de notre arrivée dans la carrière de détente s’est très bien passé ! Au bout de 2 jours Spirit se rendait n’importe où sur le site comme s’il était à la maison ! Il a d’ailleurs eu un programme très varié durant son séjour. Au rythme de deux sorties par jour, il a fait 4 jours de compétitions, quelques séances sur le plat, des broutings en main, des tours d’hippodromes pour marcher tranquillement, une balade dans les bois du Touquet, 3 sorties à la plage dont la première en tête à tête avec moi-même comme un grand et la dernière avec Justine (accompagnée d’un autre cheval et d’un ami de l’écurie) qu’il a réussit à éjecter et en a profité pour remonter toute la plage plein galop ! Petit moment de panique lorsque je ne le voyais plus (j’étais à pieds pour prendre des photos), mais un joggeur nous l’a finalement ramené. Justine s’en sort avec un doigt qui a doublé de volume et Spirit était très fière de sa bêtise du jour !

photo
photo
photo
photo
photo

Le fait que Justine ait été avec moi était un gros plus ! J’ai pu lui déléguer certains soins, certaines sorties du cheval et j’ai essayé de faire en sorte qu’elle puisse aussi profiter du lieu même si elle ne faisait pas de concours. Si je la ramène à ses parents avec un doigt immobilisé, elle était tout de même ravie du séjour et compte bien revenir l’année prochaine si Spirit et moi sommes encore de la partie.

Nos épreuves ne se sont pas trop mal déroulées non plus ! J’espérais rentrer avec un sans faute mais malheureusement ce n’est pas le cas. 4 points à cause d’une barre dans les 3 premières épreuves, et 8 points (2 barres) sur la dernière. Je sentais mon cheval fatigué, je l’étais aussi, mais son jogging sur la plage le lendemain me prouvera que lui ne l’était pas tant que ça !!
En tout cas je me suis bien amusée sur ces parcours. J’ai prit confiance en moi, je manque encore de technique et d’équilibre sur mon cheval, je le laisse encore un petit peu trop s’ouvrir (mes barres sont dues à ça) mais je me sens mieux qu’il y a un an, je commence à accepter la vitesse sans en avoir peur et l’envie de bien faire est de plus en plus présente !

photo
photo
photo

Voici les vidéos de mes 4 parcours dans l’ordre (pour ceux qui ont le courage !) :

Vendredi 7 août – Preparatoire 1m :

Samedi 8 août – Grand Prix 1m :

Vendredi 14 août – Preparatoire 1m :

Samedi 15 août – Grand Prix 1m :

Spirit a ensuite eu une semaine et demie de vacances ! Je n’ai pas pu le mettre au pré par manque de place. Nous avons reprit le travail tranquillement.
Il a vu sa dentiste avant de partir au Touquet et j’attends que son ostéo qui doit être en vacances, me rappelle. Tout va bien !

Bref, c’était encore un super séjour ! Nous avions loué une maison où au plus fort des 10 jours nous étions 15 à dormir, 30 personnes à manger ensemble le midi, une sacrée organisation mais surtout une super déprime lorsqu’on retrouve le calme de son chez-soi en rentrant ! Heureusement Facebook est là et tout le monde s’envoie des tas de messages pour se consoler :)
Reste à voir si je pourrais y retourner l’année prochaine ou non ;)

Liverdy du 11/07/15

Samedi dernier nous étions de nouveau en concours à Liverdy en Brie. Justine était de la partie et c’est elle qui ouvrait le bal dans une prépa 95cm.
Depuis La Garde j’ai investi dans un mors Pelham droit en caoutchouc, car JM souhaite que toutes nos séances d’obstacles se fassent maintenant avec ce mors. Comme Spirit n’ose pas s’appuyer dessus, il se tient beaucoup mieux, ne tire pas comme un malade et commence à trouver son équilibre.
Il est donc en Pelham pour ce concours.

photo

Comme l’épreuve de Justine est la première, on arrive un peu juste, le temps de faire la reconnaissance et de préparer Spirit, la détente est un petit peu trop rapide à mon goût et Spirit se retrouve rapidement à sauter des barres. Je n’ai pas vraiment suivi toute la détente, mais le peu que j’ai pu voir je trouve que mon cheval n’est pas hyper motivé et qu’il ne se donne pas vraiment.
Sur le tour ça se passe pas trop mal, je ne m’explique pas vraiment le refus si ce n’est peut-être un manque d’impulsion. Mais comme on peut le voir sur la vidéo, Spirit n’est pas motivé et même si Justine essaye de donner ce qu’elle peut, il retape des foulées, et prend une longue qui doit le rappeler à l’ordre dans sa bouche ! C’était pas le tour du siècle mais le reste de la journée montrera qu’elle ne s’en sort pas si mal !

(Pardon pour mes commentaires..)
Puis Spirit a droit à une pause au camion, il en profite pour draguer une nouvelle jument des écuries : Pin Up. Il a du sentir que Piña était aller le tromper avec un vrai étalon et a décidé de se trouver une nouvelle meuf. Il a trouvé, encore une alezane !
Puis après une bonne heure et demie de repos, je le prépare à nouveau pour mon grand prix 1m.
Cette fois je ne me fais pas avoir avoir et me mets à cheval bien en avance. J’ai donc le temps de le marcher, de faire ma reconnaissance puis de bien le travailler aux trois allures avant de détendre à l’obstacle. Détente qui se passe un peu trop bien… J’ai remarqué que plus ma détente se passe mal, mieux mon tour est réussi ! Ça se vérifie encore aujourd’hui.

photo
photo

Je ne sais pas si je n’était pas dedans ou quoi, mais ça ne s’est pas passé comme voulu. Un premier strick où je manque la chute de peu, je ne me démonte pas et y retourne. On re-saute quelques obstacle puis strick à nouveau. N’ayant pas envie de risquer un troisième refus où une chute je décide d’arrêter là. On ne le voit pas sur la vidéo mais je re-saute le 1er avant de sortir de piste, et même ce saut a été compliqué.

Étrangement je ne le prends pas trop mal. Je n’étais pas dedans, mon cheval non plus, je ne veux pas en faire un drame. Par contre c’est clair que ça ne me rassure pas pour le Touquet, car nous n’avons plus de concours avant d’y aller. J’ai donc prévu de bien travailler à l’obstacle avec JM, d’habituer un peu plus Spirit au Pelham et moi-même car j’ai encore peur de lui faire mal, il doit le sentir.
Bref, j’ai encore du boulot !!

Le lendemain nous avons été faire une petite balade en amoureux, juste du pas (obligé de trotter 2 fois pour échapper aux taons) et Spirit était complètement détendu donc il ne me tient pas rigueur de cette journée :)

photo
photo

Paris La Garde du 19/06

Vendredi dernier Spirit et moi étions en concours à La Garde Républicaine de Vincennes.
Mais avant de parler de vendredi, je suis obligée de parler du jeudi. Comme je vous l’avais dit, après le week-end dernier et nos déconvenues à Jardy, j’ai eu 4 jours de boulot bien chargés qui m’ont empêchés de venir m’occuper de Spirit.
Je n’ai pu revenir que le jeudi, veille du concours afin de faire un cours avec JM et de voir ce que donnait un mors Pelham sur mon cheval.

C’est Lisa, la femme de JM qui s’est occupée de moi dans un premier de temps. Enfin, qui s’est surtout occupée de Spirit ! Elle a d’abord trouvé un Pelham droit en caoutchouc ainsi que des alliances car je refuse de monter à 4 rênes. J’ai déjà beaucoup de choses à penser je ne veux pas me rajouter une difficulté.
Puis une fois équipé de sa selle, son nouveau mors et de ses protections, direction le manège pour le détendre à la longe.
C’est Lisa qui s’en occupe, moi j’observe.
Il travaille principalement au galop, Lisa agrandi et raccourci le cercle, lui demandant en même temps d’allonger ou de rassembler son galop. Là on se rend rapidement compte que le moindre changement d’allure le fait automatiquement se désunir. Il se reprend de lui même et essaye de faire les choses bien, mais on sent que l’exercice est difficile pour mon Loulou.
Après 15 ou 20min de longe Spirit est en nage mais l’attitude est beaucoup mieux. Il se tient, il engage, il est tonique ! Lisa me dit alors de le monter comme si ce n’était pas mon cheval mais un cheval que je ne connaissais pas. Je n’ai pas besoin d’imaginer car je ne reconnais pas mon cheval !!
Visiblement le mors fait son effet et Spirit évite le contact le plus possible. Lui qui aime tirer vers le bas pour libérer discrètement les rênes, cette fois j’ai l’effet inverse : plus je raccourcis plus il s’arrondit. Il a le dos bien monté, il est réactif aux jambes et moi qui suis habituée à mon petit cheval pépère, dans mon cerveau ça hurle « Panique !! Panique!! ». On travaille sur des transitions, des cercles et JM installe des obstacles. Là je regrette amèrement mes jours de boulot et me dis que j’aurais mieux fait de m’occuper de ce nouveau mors un peu avant !
Mais il n’y a plus vraiment pas le choix donc on commence a sauter. Moi j’ai peur de lui faire mal, et lui, même s’il est mignon, est tellement monté sur ressorts que ça me fout les jetons !! Lisa a filmé mes sauts pour que je puisse me rendre compte de la différence (qui est flagrante) mais je n’ai pas récupéré les vidéos.
Après cette séances, je peux vous dire que je n’ai aucune idée de comment aborder le concours du lendemain ni de comment ça va se dérouler et que je ne suis pas sereine…

Vendredi matin, 5h30 nous sommes aux écuries. Spirit a le droit à un pansage pendant qu’il mange et il ne fait pas la tête lorsque je lui passe ses nouvelles protections de transports (que je dois d’ailleurs déjà recoudre….) :)

Arrivés à La Garde bien avant l’heure de la première épreuve, on a le temps de faire la reconnaissance de la prépa 1m10 et de boire un café avant que nos cavalières participants à cette épreuve se mettent à cheval. Mon épreuve (prépa 1m) ne commence qu’à 15h30 donc la journée est un peu longue.

Mais étrangement, j’arrive malgré tout à être en retard !! Je devais longer Spirit et je n’ai pas eu le temps, puis je devais faire ma détente sur le plat avant la reconnaissance (j’étais numéro 5) et là aussi je me mets à cheval pile au moment où la reconnaissance est ouverte. Je dois penser à tellement de choses : le parcours, ne pas laisser Spirit baisser la tête, garder du train, avancer mes mains, être au dessus de mes pieds et j’en oublie ! Trop de choses pour mon petit cerveau. C’est la première fois que je NE SAIS PAS comment monter mon cheval. Je suis complètement paumée et stressée.
Le tour est fluide, la seule difficulté pour moi c’est une petite ligne brisée qu’il faudra penser à bien dessiner, ainsi qu’un petit bidet mais qui est caché par une barre et que Spirit ne devrait voir qu’une fois qu’il sera au plané.

Retour sur mon cheval, la détente sur le plat est rapide et contrairement à ce que je pensais, il se souvient parfaitement de la séance de la veille et a la même énergie. On saute un vertical que JM augmente petit à petit puis un saut vient mal, Spirit se prend un coup dans les dents et se braque. On s’engueule, Mathilde essaye de me remotiver, Spirit me balance quelques coups de cul et JM doit composer avec une nana de presque 30 ans qui d’un seul coup agit comme une môme de 12 ans et refuse de faire l’épreuve. Heureusement j’ai le meilleur coach du monde et il arrive, je ne sais plus comment, à me convaincre de venir passer l’oxer. Le reste de la détente se passe bien, puis c’est à mon tour de me mettre devant l’entrée de la piste. J’ai le temps de regarder un tour et ensuite de faire un tour complet de la piste au trot avec Spirit et de le travailler genre de rien pendant que le concurrent d’avant fait son parcours. Spirit est chaud, j’ai peur.

On se lance, tout vient à peu près bien, il n’essaye pas de faire le con, moi je reste très en arrière par précaution et j’essaie de dessiner le mieux possible.
On est à deux doigts de terminer le tour sans tapis ni amortisseur mais on termine surtout sans fautes !! Comme quoi, quand il veut il peut mon couillon… Moi j’ai l’impression d’avoir fait un parcours à 1m40 avec Ornella alors que sur la vidéo je suis à la ramasse et que Spirit n’a pas tant de gaz que ça mais au moins je suis rassurée et satisfaite de nous deux.

Maintenant il va falloir engager un autre travail sur le plat, transformer encore un peu plus mon cheval car aujourd’hui c’est évident, si on veut espérer avoir quelques résultats en concours un jour, Spirit doit travailler différemment que ce qu’on faisait jusqu’à aujourd’hui. Il en est capable, c’est juste un gros feignant qui a une maman trop protectrice et donc il en profite.
Prochain concours à Liverdy début juillet, le vendredi ce sera avec Justine et le samedi avec moi, je ne sais pas encore avec quel mors, JM semble en réflexion là dessus, on a un petit peu de temps pour s’ajuster aux écuries avant de se fixer :)

Jardy du 13&14/06/15

Comment vous dire que je ne regrette absolument pas de ne pas être allé à Fontainebleau…? Mieux que de vous le dire, vous allez pouvoir le voir !!

Samedi, levée à 5h du mat’ après avoir dormi 2h (j’ai comme des soucis à dormir lorsque je sais que je me lève tôt, c’est l’angoisse..), on monte les chevaux dans le camion, départ des écuries à 6h30. Je suis dans une voiture avec une autre cavalière de mon épreuve qui commence à 8h et nous avons les numéro 5 pour elle et 10 pour moi. Nous n’attendons pas le camion et filons à Jardy pour faire notre reconnaissance afin de pouvoir préparer les chevaux juste après.
C’est une prépa 1m, le parcours est simple, c’est ma première fois à Jardy et je trouve ce lieu très très sympa ! Je me le mets bien en tête pour ne pas recommencer ma boulette de Fay les Etangs et file préparer ma bête et me mettre à cheval.
A la détente Spirit est top, juste ce qu’il faut d’énergie, il ne touche pas une barre et je le sens vraiment très bien pour ce tour ! On m’avait dit que les chevaux étaient souvent stressés par ce terrain de concours mais le mien n’a aucun soucis. Pas de hennissements, pas d’énervement, ça a l’air de lui plaire autant qu’à moi.
On entre en piste, mais le cavalier me précédent commence le sien. J’ai le choix entre faire un tour de piste à Spirit pour lui montrer les lieux, ou regarder le tour pour être sûre de bien le maîtriser, et j’opte pour regarder le tour.
Puis j’entre en piste, le jury annonce d’abord le 7 et sonne la cloche. Je stress un peu, essayer de crier « je suis 10 !!! » je me rapproche d’eux et vois finalement mon numéro sur le panneau d’affichage donc je me lance. De suite Spirit prend un très bon galop. Je stresse toujours quand ça va trop vite, mais je me dis qu’il faut bien que je surmonte ça un jour et que pour prendre de la hauteur, il faut bien un peu de vitesse.
On passe le 1 super bien, le 2 aussi mais je n’ai pas le temps d’entamer mon virage pour aller sur le 3ème que Spirit part en coup de dos, impossible de redresser la machine et je termine par terre. Pas de bobos, le souffle un peu coupé mais je me relève de suite. Mon couillon fait un cercle autour de moi en coup de cul et va s’arrêter dans un coin. Je le récupère comme si de rien était, fin de notre première épreuve.
Un peu les boules mais heureusement il y a demain pour rattraper ça ! Première fois quand même que j’ai le droit à ça en concours, ça fait tout drôle… Voila pourquoi je n’aime pas la vitesse avec mon cheval, je sais que ça lui monte vite à la tête…

Dimanche, toujours levée à 5h mais cette fois j’ai fait une nuit 9h, ça va beaucoup mieux ! :)
Aujourd’hui c’est le grand prix 1m. Je suis numéro 70, donc on suit le camion gentillement, on fait la reco et on passe pas loin d’une heure et demi devant le terrain à regarder les premiers concurrents. Pas de doutes : je connais mon tour !
Comme la veille, Spirit est cool pendant que je le prépare, parfait à la détente, JM ne trouve rien à me dire, toutes les conditions sont réunies pour faire un super tour !
Une fois devant le terrain j’ai même le temps de regarder 2 concurrents et ensuite de faire un tour complet de la piste. Mon numéro est donné du premier coup, donc je me lance. J’essaye de prendre un tout petit peu moins de galop que la veille. J’essaye juste, car Spirit me prends complètement la main lorsqu’on se trouve en face du numéro 1, fait de suite tomber une barre, baisse la tête à la reception, j’essaye de le remonter mais cet enf**** lute et je ne fais pas le poids. Petit écart à gauche lorsqu’il sent que je perds l’équilibre et bim je retrouve le sol une deuxième fois. Cette fois j’ai mal au cul et le souffle bien coupé donc petite crise de spasmo bien sympa pour s’afficher encore un peu plus en sortant de piste. Spirit en a profité pour faire le taré dans toute la carrière et charger la cavalière suivante. Cette fois maman est pas contente du tout et bizarrement il file droit sur le chemin du retour et ne tente qu’une seule fois de chopper de l’herbe.
Voila le résultat en image :

Voila, mon cheval est devenu vicieux…
Je m’étais dit que la première fois c’était du jeu et que ce n’était pas à prendre en compte. La deuxième par contre, c’est qu’il a comprit le truc et que ça ne risque pas de passer tout seul. Il ne répond pas à ma main, et fait complètement ce qu’il veut.
Pas vraiment de quoi me rassurer pour La Garde vendredi prochain !!
En début de semaine je ne pourrais pas venir aux écuries, Justine va s’en occuper. Par contre jeudi je fais cours avec JM, on va le tester en Pelham. Je n’ai jamais voulu lui mettre de mors durs, mais là j’avoue que je ne vois pas vraiment d’autres solution. Ce petit con aurait pu faire 2 tours super chouettes mais a préféré jouer, dommage pour lui… Maintenant si le Pelham ne suffit pas, j’ai aucune idée de ce qu’on pourra faire.
A voir, je vous raconterais de toute façon notre journée de vendredi ;)

Fay-les-Etangs du 31/05/15

Je vous avais prévenus, dimanche dernier était jour de reprise des concours pour Spirit !
Un début de saison un peu tardive mais elle devrait durer jusqu’en octobre si tout se passe bien :)

Départ des écuries à 6h30, Spirit n’est pas vraiment coopératif pour mettre ses protections de transports et Justine découvre rapidement pourquoi : ce sont des protections taille poney !! Si si poney… J’ai acheté ces protections il y a quelques années déjà, je m’étais bien rendue compte qu’elles étaient un peu justes aux postérieurs mais les antérieurs sont vraiment à la bonne taille. Bref, je suis blonde :p

Départ des écuries sous un grand soleil, arrivée à Fay sous la pluie qui ne nous lâchera pas jusqu’au soir. Autant dire tout de suite que chevaux et cavaliers étaient trempés jusqu’aux os au retour !
Justine est la première à passer avec Spirit mais son épreuve ne commence qu’à 10h. On a donc le temps de faire une première fois la reconnaissance lorsque l’épreuve est montée pour une 65cm et on la refait une seconde fois lorsque l’épreuve est montée à 85cm. Moi je suis étonnamment très détendue, savoir que Justine sera la première à se mettre à cheval et à gérer le tempérament un peu chaud que je prévois pour cette reprise me déstresse complètement ! A tord en plus car finalement ma grosse bestiole n’est pas si tendue que ça ! Il faut dire que c’est la 3ème fois que l’on vient à Fay et qu’il doit commencer à reconnaître le lieu.

Leur détente se passe bien, leur parcours aussi malgré une barre sur le 1 que je n’expliques pas vraiment. Le reste était top !
Il y a 1h entre le passage de Justine et le mien donc on remet Spirit dans le camion avec une petite polaire pour le maintenir au chaud. Puis je me mets à cheval. Spirit est top, juste ce qu’il faut d’énergie pour être tonique, mais pas ingérable non plus. C’est le bordel dans le paddock, il n’y a aucune organisation, les gens vont dans tous les sens sans faire attention aux autres, j’en ai même croisée une tête baissée sur son téléphone croisant probablement les doigts pour que les autres l’évitent. Bref ça m’a vite saoulé de devoir piler tous les 5 mètres pour éviter l’accident donc j’ai juste réchauffé Spirit aux trois allures, demandé à JM de me faire sauter 3 obstacles, Spirit les a super bien passé donc en piste !
Je vous laisse découvrir mon tour en vidéo :

Dommage pour l’oubli sur le 4, je ne sais pas ce que j’ai foutu car il était vraiment en face de moi !! Il y a une marge entre ce qu’on voit sur la vidéo et la sensation que j’avais à cheval. J’avais vraiment l’impression que Spirit me tractait et que je ne contrôlais pas grand chose. J’avais en tête de bien lui garder la nuque haute, de ne pas le laisser se mettre sur les épaules et sauter à plat, donc je me suis focalisée sur mon cheval plus que sur mon tour et forcément si on anticipe pas le saut suivant parce qu’on pense à son cheval, il sera difficile d’aller le sauter.
J’ai faillis oublier le 9 aussi mais j’ai fais genre de rien, juste 100 mètres de plus que ce que j’aurais du :p
On entend pas mais le photographe et les ramasseurs de barres me dictent tout le parcours après le 4 pourtant !
En tout cas mon cheval était top, il faut que je refasse tout pareil la prochaine fois mais en laissant mon cheval avancer sans paniquer.

D’ailleurs petit changement de programme, nous n’irons pas à Fontainebleau mais à Jardy pour 2 jours. Par contre les chevaux ne dormirons pas sur place, nous reviendrons aux écuries le samedi soir et repartirons à Jardy le dimanche :)

Jump jump !!

Bon oui je sais, je ne fais pas vraiment vivre ce blog en ce moment… Mais pour autant mon loulou n’est pas abandonné, rassurez-vous et même bien au contraire !
Bon hormis un fer en moins avant-hier car il a du donner tout ce qu’il pouvait au paddock, il va très bien, il travaille très bien et la reprise des concours approche à grand pas !!

Une première sortie fin mai est prévue à Fay les Etangs pour deux tours. Le premier avec Justine qui l’a bien mérité, sur une 85cm et le second dans la foulée avec moi sur une 95cm. Les deux seront des préparatoires.
Puis un concours doit être organisé aux écuries donc je pense que Justine le fera.
Ensuite le 13 et 14 juin, Spirit rentrera dans la cour des grands avec son tout premier concours à Fontainebleau !!! Pas sur herbe, hein… Sur une piste en sable, mais quand même, Fontainebleau !! Ce sera un concours sur 2 jours, avec une vitesse à 0.95 le samedi et un grand prix 1m le dimanche. L’hôtel est déjà réservé il ne reste plus qu’à engager ! :)
Le week-end d’après nous somme déjà engagés à Paris La Garde pour une prepa 1m et ensuite on fera pause car de toute façon JM n’a encore pas programmé la suite. En tout cas on se prépare gentillement pour le Touquet où on passera dix jours en Août mais là le programme n’est pas encore sorti donc je ne sais pas sur quoi on s’engagera.
Ça c’est pour ce qui va suivre.

En attendant, comme je vous le disais, on bosse : trotting, travail sur le plat, dressage, obstacle, balades, longe, le programme est varié et toujours suivi d’un gros brouting pour maintenir le mental, ainsi qu’une sortie au paddock par jour.
Et la bonne nouvelle c’est que les changements de pieds sont presque acquis !! Changer de droite vers gauche est une formalité, l’inverse est encore un peu délicat. Mais il est vraiment trop drôle car quand je le travailles en liberté, je le vois faire des tests, essayer de comprendre en faisant des sauts de cabris. Puis il s’énerve et balance de gros coups de cul, mais je vois qu’il cherche la solution même si je ne lui demande pas :)

Voici une petite vidéo faite par Justine lors de notre dernier entraînement à l’obstacle. Ça me permet de voir que j’ai quand même bien progresser sur ma position au plané par contre je n’ai pas de galop et les rênes trop longues. Pourtant j’avais l’impression d’être court et d’avoir une bonne allure. Il reste encore du boulot :p

Mon premier tueur

L’équitation on le sait, est un sport dangereux. Qu’on le pratique en compétition ou en loisir. Surtout en loisir d’ailleurs, et particulièrement en balade ! Déjà parce que le cheval peut avoir des réactions inattendues, mais aussi à cause du comportement des gens que l’on peut croiser.
J’ai souvent lu ou entendu des cavaliers, parler des chauffards qu’ils avaient croisé.
Ça m’est arrivé aussi. Le mec qui te prend pour un vélo et qui te passe à 50cm sans ralentir, celui qui klaxonne pour faire plaisir à ses enfants, le mec qui regarde son chien aboyer sur ton cheval sans trop s’en soucier… Mais souvent ces comportements sont simplement de l’ignorance.

Dimanche dernier, balade avec Spirit. Celle qu’il connaît, que l’on fait le plus. Mais il n’est pas beaucoup sorti cet hiver, donc forcément quand il entend « balade » il est déjà monté sur ressort. On prend la sortie des écuries qui donne sur le passage le plus délicat : un rond point. Je dois aller en face. Je regarde sur ma gauche, une camionnette arrive au loin, j’ai le temps.
J’entre sur le rond point, passe à peine la première sortie que j’entends un énorme bruit de pneus derrière moi. J’ai juste le temps de voir une Megane jaune, modèle sport avec un énorme pot d’échappement, prendre la sortie que je venais de franchir. Elle a du passer à 20cm de Spirit, et elle repart en accélérant tellement (trop) fort que les pneus patinent dans le vide quelques secondes avant de bondir comme un taré.
Heureusement Spirit est un diesel et se met à danser une fois que la voiture s’éloigne. Les autres conducteurs autour de moi n’osent plus bouger, ne sachant pas si j’allais rester à cheval ou non.
J’ai le cœur qui bat à 200, ce qui n’aide pas à rassurer Spirit. On prend notre chemin sans voitures et je réussirais à faire redescendre la pression au bout de quelques minutes. Le reste de la balade se passe super bien, avec des gens cool qui rattrapent leurs chiens, des voitures qui font attention et un cheval super calme au pas comme au trot !

Ce que je n’ai pas compris, c’est d’où sortait ce mec ?? Pas de ma gauche car il est arrivé avant la camionnette que je surveillais. Après réflexion, je pense comprendre qu’il était en fait sur le parking du stade qui jouxte les écuries. Il m’a vu emprunter le chemin vers le rond point et s’est dit que ce serait super trop drôle de me voir ma cervelle répandue sur le rond point !! Pas de bol gros con, mon cheval est plus fiable que ta voiture à 40 mille balles !! Je regrette juste de ne pas avoir eu un truc bien lourd à lui balancer sur le pare brise.

Donc oui je confirme, il y a des cons qui s’en foutent de nous ou qui ne savent pas et il y a les connards qui veulent tuer, voir du sang. Sortez couvert comme direz l’autre, même si votre cheval est fiable, une mésaventure peut se produire partout !

Le Touquet 2014

Lundi 11 août :

Après être passée chercher Olivia et qu’on ait chargé nos vélos sur la voiture, direction les écuries où nous avions déjà tout chargé la veille, il ne manque plus que les chevaux !

Nous quittons les écuries vers 13h et prenons la route du Touquet. Une voiture suit le camion en cas de soucis et moi je fonce au Touquet pensant pouvoir préparer les boxes avant leur arrivée mais grosse surprise une fois sur place car le parc est complètement vidé et les boxes démontables bien pliés et rangés dans un coin. Oupssss…

Heureusement il y a du monde à l’accueil et nous sommes dirigés à l’arrière du parc équestre, juste en face de l’hippodrome où d’autres boxes démontables nous attendent. Une fois le camion sur place nous répartissons les chevaux, faisons les boxes, installons les affaires et tout le monde se met à cheval pour un petit boulot en carrière histoire de les aérer et de leur montrer le site.
Nous sommes la seule écurie à être venue 3 jours avant le concours, c’est donc calme et agréable ! Si ce n’est un petit soucis avec l’eau qui n’est pas branchée et nous devons faire une mission qui durera un petit peu plus d’une heure, afin de remplir des seaux chargés dans un camion pour ensuite aller remplir les seaux des chevaux dans les boxes. Nous quittons les écuries à 20h passé, sacrée première journée !!

Mardi 12 août :

Ce matin, direction la plage à cheval avec mes 5 acolytes du voyage !

Le trajet allé se passe très bien, en revanche une fois sur la plage c’est une autre histoire. Spirit est un petit peu con, il y a beaucoup de vent et ça lui monte à la tête. Je crois aussi qu’il se souvient très bien de notre galop plein cul de l’année dernière et qu’il a très envie de faire pareil. J’ai donc droit à un magnifique coup de dos lors du retour vers la dune mais sans gravité.

Broutage en main et gros pansage l’après midi si mes souvenirs sont bons !

Mercredi 13 août :

Tout le monde se retrouve dans la carrière le matin, les concours commencent le lendemain donc on est tous d’accord pour travailler les chevaux. Spirit est de nouveau cool comme à la maison, très concentré et appliqué, tout se passe très bien et je suis confiante pour le lendemain.
L’après midi je la passe à faire mes cuirs qui étaient bien dégueulasse, à récurer Spirit, broutons et achat non prévu d’une jolie chemise car la nuit il caille sérieusement et Spirit commence à faire un poil d’hiver…

Jeudi 14 août :

Arrivée à 7h aux écuries (comme les 3 jours qui suivront) et je suis la première à ouvrir le bal des concours pour notre écurie dans le grand prix 0,95. La détente n’est pas idéale, il y a du monde, c’est le bordel mais on saute bien.
Je rentre en piste en catastrophe car je n’avais pas suivi ce qu’il s’y passait et on me presse au paddock alors que le cheval me précédant est déjà sorti de piste. Je suis complètement stressée même si j’ai l’impression d’être cool et mon tour ne se passe pas très bien. 2 barres, très tendue, je ne parle pas du tout à Spirit et je fais tout le tour en apnée donc je termine complètement essoufflée !
Avec l’accord de JM je décide alors de faire un engagement terrain pour la prépa 1m du lendemain. On va tourner 3 jours de suite, j’espère que ça ne nous fera pas trop mais en même temps c’est quand même dommage d’être sur place et de ne pas en profiter !
Voici mon tour en vidéo :

Le soir on ira faire une balade vers la plage (mais pas sur la plage) en compagnie d’Olivia et Pina et même s’ils chauffent un peu, probablement car nous avons été un peu trop loin à leur goût, tout se passe très bien !

Vendredi 15 août :

Nous somme deux cavalières de l’écurie à passer le matin donc on demande à passer l’une derrière l’autre afin de faire la détente ensemble. Toujours le même soucis de surnombre au paddock et de la peur de me prendre un autre cheval donc je tiens à garder une allure maîtrisable mais malgré tout Spirit se débrouille bien et on fait de jolis sauts !
Puis une fois en piste, je suis beaucoup plus détendue que la veille, je lui raconte ma vie sur tout le parcours et on arrive à s’en sortir avec un sans faute ! J’avoue que je suis ravie, surtout qu’on a eu que de bonnes performances dans notre écurie ce jour là :)

On passe l’après midi au calme, un petit brouting en main et du chouchoutage.

Samedi 16 août :

Le réveil commence vraiment à être compliqué !! Spirit comprend vite ce qu’il se passe puisque nous passons encore dans les premiers de la journée mais je ne suis pas sereine. Déjà je n’ai pas mes gants pour la détente, ça me perturbe, le tour est assez simple à retenir mais il y a un triple avec un vertical 6 foulées plus loin et un angle droit à prendre en suivant pour sauter l’obstacle qui suit. Je le sens pas trop même si Spirit n’a jamais eu de soucis à enchaîner. La détente ne passe pas moins bien ni mieux que la veille et j’entre sur mon tour en me disant que ça devrait aller. Raté…. Une barre sur le deux, une autre dans le milieu du triple et du coup j’oublie de tourner sur mon angle droit ce qui m’oblige à devoir faire une volte. Donc 12 points au total.

Je me dis que j’ai vraiment bien fait de faire mon engagement terrain la veille, même si ça aurait peut être été différent si je ne l’avais pas fait. Dans tous les cas, ça m’a au moins permis de me rendre compte que Spirit pouvait largement enchaîner 3 parcours en 3 jours, à aucun moment je ne l’ai senti faiblir ou ralentir comme il a pu me le faire ces derniers temps après 6 ou 7 obstacles, c’était même le contraire ! Du coup j’envisage de faire 2 tours sur mes prochaines compétitions. A voir… Mais clairement je n’ai pas bien géré mes engagements, il aurait fallut que je fasse jeudi/ vendredi, pause le samedi et dernier tour le dimanche. Je pense que ça aurait été plus intelligent.

Puis en fin de journée nous avons voulu aller à la plage avec Olivia et Pina, mais Pina n’a jamais accepté de monter la dune donnant sur la plage. J’ai hésité à y aller sans elle car je savais que le photographe était sur la plage, mais j’ai finalement opté pour la prudence et nous avons fait demi tour toutes les deux. Spirit qui était très volontaire pour monter cette foutue dune n’a pas trop comprit ce qui se passait….

Dimanche 17 août :

J’avais prévu de monter Spirit dans la matinée puis d’aller à la plage avec d’autres personnes, mais on a eu la pire journée de la semaine ! Un vent de malade, de la pluie et ça caille !! Même Spirit qui réclamait à sortir toutes les deux minutes ne dit rien ce matin et est bien content d’avoir sa couverture !
Sauf que l’heure tourne, que des courses de trotteurs se mettent en place sur l’hippodrome juste en face et qu’il faut quand même sortir les chevaux. Damien et moi préparont nos montures mais impossible d’aller dans le terrain en herbe, les trotteurs paniquent tous les chevaux, surtout le speaker qui hurle après 5 ou 6 faux départs de suite.

Les carrières en sable sont occupées pour le concours donc on décide d’aller faire une balade dans le Touquet car j’ai repéré en voiture un chemin balisé pour les chevaux. À peine sortis du parc équestre on se retrouve entourés de poneys et ânes promenant des enfants, le cheval de Damien veut à tout prix les suivre et le lien est tendu comme un string. On s’arrête tant bien que mal 5min pour les laisser passer puis nous pouvons partir à la recherche d’une promenade sympa que nous ne tarderont pas à trouver. Au début sur un chemin en sable le long des maisons, puis dans la forêt en longeant un petit parcours de cross jusqu’au moment où on décide de jouer les aventuriers pour se retrouver rapidement comme des cons sur la route. On marche d’abord sur le trottoir, on se fait frôler par 2 voitures (ils n’aiment pas trop les chevaux les vacanciers du Touquet) donc on se rabat sur un trottoir mais on se fait rappeler à l’ordre par des flics qui préfèrent visiblement nous retrouver morts plutôt que nos chevaux déposent leur engrais sur les trottoirs. La merde de chien que je viens de croiser ne compte pas.

Bref, on suit bêtement les panneaux pour revenir vers les écuries, petite pose photo devant la maison de location et petit détente au trot et galop dans une carrière du centre équestre du Touquet avant de retrouver nos boxes.
Le temps de s’occuper des chevaux et nous chargeons toutes les affaires dans le camion, nos voisins de boxes se sont fait voler selles, filets et casques la veille donc nous ne souhaitons pas prendre de risque et être tranquilles le lendemain matin pour partir.

Lundi 18 août :

12h les camions sont chargés et nous prenons la route du retour, une fois arrivés je mets Spirit au paddock le temps de ranger le matériel et la vie va reprendre son cours normalement.
Franchement très sympa cette petite semaine ! Déçue de n’avoir été qu’une seule fois à la plage et que ça se pas très bien passé pour Spirit, mais contente de mes concours qui vont m’aider à progresser et très contente aussi de la balade dans le Touquet que je n’avais pas eu le temps de faire l’année dernière.
Je ne sais pas encore si j’y retournerais l’année prochaine, l’avenir nous le dira :)

Spirit est maintenant au pré après avoir reprit ses marques 3 jours au box, et moi je m’en vais à Caen d’où je vous donnerais des nouvelles très bientôt !! :)