Jours de conquête – Sabrine Delaveau

photo

Il y a un an, allaient débuter les Jeux Équestres Mondiaux à Caen. Ils ont été sans nul doute ma plus belle et ma plus intense expérience professionnelle. On les a préparé pendant des mois et une fois dans le bain nous les avons vécu à 100% avec toutes les équipes, dont celles de France bien sûr.
Mais forcément, il y en a une qui se démarque dans mon cœur : celle de CSO

Durant ces jeux, je n’ai pu m’empêcher d’essayer de me mettre à la place de ces cavaliers, de me questionner sur leur état d’esprit, comment se passe l’entente entre eux ? Et avec ce nouveau chef d’équipe, Philippe Guerdat, que je ne connais point. Est-il aussi investi qu’eux dans ce championnat ? Les cavaliers forment-ils un groupe autour de lui ou chacun fait son petit bonhomme de chemin dans son coin ? Comment a t-il composé cette équipe ? Comment Bosty, sacré champion d’Europe quelques mois auparavant, avait-il vécu la blessure de Myrtille quelques semaines avant le début des jeux ? Comment Philippe Guerdat a t-il annoncé à Jérôme Hurel qu’il ne ferait pas parti de l’équipe ?
Des questions je m’en posais beaucoup mais je ne pouvais que m’imaginer les réponses.

Alors quand j’ai su que Sabrine Delaveau (la femme de Patrice Delaveau) sortait ce livre, qu’elle nous livrerait les secrets de cette préparation, qu’elle nous ferait vivre à nouveau ces JEM de l’intérieur, je n’ai pas attendu longtemps pour me le procurer !
J’avoue avoir légèrement triché, mon budget lecture ayant été déjà bien augmenté ces derniers temps, j’ai réussi à me procurer la version non corrigée, envoyée à la presse avant la sortie du livre. Je n’ai donc pas les illustrations qui doivent, je pense, figurées dans le livre original. J’espère d’ailleurs croisé un jour ce livre afin de pouvoir les voir.
Dans tous les cas, elle a répondu à beaucoup de mes questions, en quatre jours le livre était terminé mais il aurait pu tenir que deux sans certaines obligations…

Que vous dire ? Je ne sais pas si je suis vraiment objective d’ailleurs… J’ai adoré. Sabrine écrit avec sincérité et intensité. J’ai revécu ces instants où nous poussions nos français sur chaque barre, où nous avons été heureux pour eux, heureux pour nous qu’ils représentent aussi bien ces milliers de cavaliers et cavalières répartis partout en France. La plupart d’entre nous savons que nous n’avons pas 1/4 de leur talent mais on s’en fiche. Car eux sont là et consacre leur vie à ce si beau sport.
Elle m’a aussi permis de mieux comprendre la mécanique qui se met en place chez les cavaliers à l’approche des grandes échéances. Comment ils choisissent les concours où ils participent en amont, ceux où ils sont en équipe, ceux où ils sont en individuel. Le rôle important des propriétaires, les difficultés qu’ils peuvent apporter également. Ainsi que ce challenge entre Patrice Delaveau et Kevin Staut, de se réunir au sein de la même écurie.
Le seul petit bémol que j’émettrais serait qu’il y a beaucoup de noms : cavaliers, entraîneurs, staff de la FFE et qu’en ne maîtrisant pas ce petit monde, on pourrait peut être avoir un peu de mal à suivre, surtout dans la premier moitié du livre. En revanche les différents championnats sont très bien expliqués.

Il est prétentieux pour moi de penser qu’un de ces cavaliers lira un jour ces lignes, mais à la fin de ce livre j’ai tout de même eu le sentiment que nos français ne sentent pas tout à fait comme les autres athlètes sportifs, ceux qui sont beaucoup plus médiatisés. Et bien vous avez tord ! Certes les médias généralistes boudent le monde équestre et ne parlent pas ou très peu de vos nombreuses victoires. Mais des supporters vous en avez un paquet ! Que vous soyez à Paris, Lyon, Bordeaux, La Baule ou à l’autre bout du monde, que vos exploits soient diffusés ou non, nous sommes derrière vous et s’il vous plaît, continuez de nous faire rêver et de nous montrer que nous pouvons être fiers de faire parti de ce petit monde équestre. Vous aimez votre sport, vous respectez vos chevaux et c’est tout qu’on demande. Les médailles à vos palmarès ne sont que la preuve que vos techniques et entraînements sont les bons.

photo

(Photo prise aux Haras de la Bosquetterie le 27/08/14)

Aujourd’hui ce sont les championnats d’Europe qui arrivent dans deux semaines. Bosty devra remettre son titre en jeu et Philippe Guerdat doit une nouvelle fois choisir 4 cavaliers parmi tous nos français pour concourir en équipe. Ils ont tous été brillants ce week-end, que ce soit dans ce nouveau 5* de Dinard ou bien à la Coupe des Nations d’Hickstead, il ont tous réussi à se démarquer. Peut-être même un peu trop ! Notre sélectionneur Suisse va probablement s’arracher les cheveux et encore une fois j’aimerais être une petite souris pour connaître l’envers du décor de ce qui se déroulera bientôt en Allemagne.
Sabrine, un blog, ça ne vous tente pas ? :)

2 réflexions sur “Jours de conquête – Sabrine Delaveau

  1. Lu aussi récemment !
    Une réussite, un livre passionnant et très bien écrit.

    En revanche, pas d’illustrations non plus dans mon exemplaire et ce n’est pas une version destiné à la presse, j’ai du taper dans mes économies pour me le procurer. ^^

  2. Merci pour ce papier très sympa ! heureuse de savoir qu’il vous a plu et qu’il a répondu à vos questions !

    Bonne continuation

    Sabrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA

*